Que faut-il vérifier avant d’acheter un bien immobilier ?

Investir dans l’immobilier est une idée géniale lorsqu’on tombe sur un bon bien. Mais, pour parvenir à dénicher les meilleurs biens, il faut prendre quelques précautions avant l’acquisition du bien. En effet, acheter un bien immobilier est une opération complexe qui peut s’avérer difficile à un novice du secteur de l’immobilier. C’est pourquoi il est très important de bien s’informer avant d’envisager un tel investissement. Découvrez à travers cet article les points essentiels à examiner avant d’acheter un bien immobilier.

Une analyse du marché immobilier

L’étude du marché immobilier dans le quartier où se situe le bien est le premier réflexe que doit avoir tout investisseur immobilier. Elle permet d’avoir les informations nécessaires pour ne pas se laisser influencer par le vendeur. Ainsi, cela vous permet d’avoir une meilleure idée du prix de l’immobilier sur le marché afin de faire une offre adéquate.

Cette étude peut facilement se faire avec l’aide de plusieurs outils et plateformes numériques. Sur la toile, il existe une panoplie de sites internet qui dispose d’une base de données dédiée au marché immobilier et qui est régulièrement mise à jour. Aussi, les professionnels de ce secteur sont une mine d’informations très fiables pour acheter un bien immobilier.

Notaires et agents immobiliers constituent à eux seuls des personnes dignes de confiance qui vous donneront des renseignements crédibles sur les particularités d’un marché immobilier local. En effet, avec leurs années d’expérience dans ce domaine, ils disposent d’un réseau bien renseigné sur les différentes transactions immobilières. Ils sont donc à même de vous aider à trouver le bien immobilier désiré à sa juste valeur. Il est alors important de procéder à une analyse du marché afin d’éviter d’acheter un bien immobilier dont la valeur a été surestimée.

Tenir compte de l’environnement du bien

Lorsqu’on acquiert un bien, ce n’est pas seulement le logement qu’on achète, mais également tout son environnement immédiat. C’est pourquoi il est important de procéder à une vérification de l’entourage du bien. Vous serez certainement d’accord sur le fait que la proximité des transports en commun, des écoles, des centres de commerce et de loisirs, des parkings… est un facteur qui valorise un bien. Lors de la visite du bien, ayez donc l’œil aux aguets.

L’implantation et la présence de commerce au rez-de-chaussée d’un immeuble ne sont pas par exemple avantageuses. En effet, cela occasionnera assez de bruits qui perturberont la quiétude des locataires. Aussi, n’oubliez pas l’état des maisons environnantes. Même si votre bien est beau et attractif, sa valeur serait moindre si elle se situait au beau milieu de maisons délabrées ou en ruine.

Les caractéristiques du bien immobilier

Au moment d’acheter un bien immobilier, ce sont les dossiers des diagnostics techniques (DDT) qui rassurent l’acquéreur de l’état du bien. Mais, ce n’est pas suffisant. En effet, malgré la fourniture d’informations fiables sur les caractéristiques techniques du logement, il reste encore des points sur lesquels vous devez faire beaucoup attention.

Les installations de la maison

C’est un point capital à examiner avant d’acheter un bien immobilier. La première chose à faire ici est de s’attarder sur les installations électriques, d’assainissement et d’eau. Pour l’électricité, une vérification de la présence ou non d’une prise terre et d’une protection suffira. Mais, pour les installations d’eau et d’assainissement, il faudra vérifier le bon fonctionnement des systèmes d’eau chaude et froide, des robinets, l’emplacement des fosses septiques et l’arrivée effective de l’eau.

La deuxième chose qu’il faut faire ici est le contrôle des isolations thermiques et phoniques. Vous pouvez jeter un rapide coup d’œil sur les factures énergétiques pour avoir une idée de la performance énergétique de la maison. Aussi, n’oubliez pas de porter néanmoins une attention sur l’état du système de chauffage. En ce qui concerne l’isolation phonique, demandez simplement la fermeture de toutes les portes et fenêtres de la maison et évaluez maintenant la propagation des bruits venant de l’extérieur.

À part cette astuce, vous pouvez aussi rester en bas et demander à quelqu’un de sauter au premier niveau pour voir si les bruits sont réellement absorbés ou pas.

L’état de la toiture

N’oubliez surtout jamais d’examiner la toiture lors de votre visite. Cela va vous permettre de voir si la structure de la charpente est encore solide pour supporter les affres du temps. Vérifiez donc que les bois ne sont pas rongés par les termites ou que les métaux ne sont pas rouillés. Hormis cette vérification, contrôler la présence ou non des traces d’eau dégoulinante sur les murs. Une présence de traces de coulures signifierait une fuite dans la toiture par le passé. Dans ce cas, il est primordial de vérifier la pente. il faut aussi demander la facture des réparations effectuées sur la toiture.

Le gros et le second œuvre

Pour ce qui est de l’extérieur du bien, une inspection minutieuse des murs s’impose. Cela permet de vérifier la présence ou non de fissures qui seraient dues à un problème au niveau de la fondation du bâtiment. Pour ce qui est du second œuvre, examinez l’état des revêtements extérieurs et surtout prêtez attention à tous les indicateurs d’un problème d’humidité au niveau de la construction.

Si le bien que vous envisagez acquérir est un appartement, vérifiez correctement les parties communes de l’édifice, c’est-à-dire le hall d’entrée, le jardin et autres. À côté de cela, lisez attentivement le règlement de copropriété pour voir les contraintes que vous devez honorer.

Les autres frais supplémentaires à prendre en compte pour acheter un bien immobilier

Payer la somme indiquée sur le contrat de vente ne suffira pas pour acquérir un bien immobilier. Il faudra aussi tenir compte des émoluments de l’agent immobilier et du notaire. Pour le notaire, ses frais constituent les 1 % du prix de vente et de 5 à 10 % pour l’agent immobilier. À tout cela, il faut aussi ajouter les droits de mutation. Ils s’élèvent à 5,80 % du prix de vente lorsqu’il s’agit d’un logement ancien. En cas d’acquisition d’un logement neuf, le notaire prendra à 2 à 3 % du prix de vente.

Les autres frais auxquels vous devrez faire face sont la taxe foncière et la taxe d’habitation. En effectuant quelques travaux, vous pouvez bénéficier de quelques allègements fiscaux. Il faudra aussi penser à s’acquitter de vos frais de copropriété si le logement convoité est un appartement.

 

FORMATION OFFERTE                    Investir dans l'immobilier

Apprenez les secrets des investisseurs immobilier pour commencer à investir dans l'immobilier sans apport

RECEVOIR LA FORMATION 100% OFFERTE